Médias - Nouvelles

ACTIVITÉS
  • 2017-12-11 - Atelier sur la lisibilité des lois
    Les travaux sur la lisibilité des lois auxquels a contribué le professeur Felix Uhlmann ont inspiré le thème de cet atelier, organisé conjointement par l’équipe du projet Accès au droit et à la justice (ADAJ) dont le chantier porte sur la lisibilité des lois et des contrats et par la Chaire de rédaction juridique Louis-Philippe-Pigeon.
     
    Lundi 11 décembre 2017 de 14h à 17h
    Local 2419, Pavillon Charles-De Koninck, Université Laval
    (participation sur invitation)
     
    Diffuseur : Chaire de rédaction Louis-Philippe Pidgeon, Université Laval
    Consulter le document
  • 2017-12-05 - Le droit, forme du lien social ? Une sociologie du droit pour le temps présent
    Conférence du professeur Pierre Noreau, présentée à l'Université d'Ottawa section droit civil: "Le droit, forme du lien social ? Une sociologie du droit pour le temps présent"
     
    Mardi 5 décembre, 11h30-13h
    Édifice Fauteux, Université d'Ottawa 
  • 2017-05-30 - Rencontre annuelle ADAJ 2017
    Le 30 mai 2017, 9h-12h
    Laboratoire de cyberjustice, Université de Montréal
     
  • 2017-05-12 - Tribunaux et médias : une relation sous tension
    Dans les sociétés démocratiques, la justice et la presse se côtoient, collaborent et parfois s’opposent. Il existe une tension intrinsèque et inévitable entre, d’une part, le droit du public à l’information, qui exige des institutions publiques qu’elles agissent en toute transparence, et d’autre part, l’équité et le bon déroulement des procédures judiciaires.
     
    Ce colloque, co-organisé par Colette Brin, Georges Azzaria et Pierre Noreau, réunira des juges, juristes et journalistes du Québec ainsi que des chercheurs de différentes disciplines (droit, communication, criminologie, science politique, histoire) de plusieurs universités québécoises (Université de Montréal, Université Laval, UQAM, Université McGill) et françaises (Université de Rennes 2, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne). La création récente d’un poste de porte-parole des tribunaux du Québec sera abordée à la lumière de différentes expériences internationales. Il sera également question de procès hypermédiatisés et de représentations populaires de la justice et du droit. La dernière table ronde de la journée portera sur les relations entre juges et journalistes.
     
    Dans le cadre du 85e Congrès de l'ACFAS
    Vendredi 12 mai 2017
     
  • 2017-05-04 - Seul devant la justice: l'apport de la méthodologie qualitative à l'étude du droit
    Aux fins d’une étude sur les justiciables non représentées au Québec, les conférenciers ont opté pour l’utilisation de méthodes de recherche propres aux sciences sociales. Cette conférence abordera le thème des contributions de la méthodologie qualitative à l’étude du droit et traitera des éclairages spécifiques que ces méthodes, dont la technique de l’observation, jettent sur un phénomène qui gagne en importance dans le système judiciaire québécois.
     
    Jeudi 4 mai 2017, à 12h30
    Salle W-2235, Pavillon Thérèse-Casgrain (UQAM)
    W-2235
     
    Diffuseur : UQAM
    Consulter le document
  • 2017-04-03 - Salon VISEZ DROIT
    Le coup d’envoi des activités a été donné par un dialogue portant sur les réussites et défis montréalais en matière d’accès à la justice, animé par Mme Esther Bégin avec, notamment, le professeur Pierre Noreau, directeur du projet ADAJ et M. Serge Lareault, protecteur des personnes en situation d’itinérance à la Ville de Montréal. La journée a été clôturée par un jeu-questionnaire opposant d’anciens bâtonniers au bâtonnier actuel et au bâtonnier-élu, suivi d’un procès simulé en droit criminel, interprété par des étudiants du cégep.
     
PUBLICATIONS
NOUVELLES
  • 2017-12-07 - Le Prix Droits et Libertés 2017 décerné aux chercheurs du chantier 14 du Projet ADAJ
    Nous souhaitons nos cordiales félicitations aux chercheurs du chantier 14, Sébastien Grammond et Christiane Guay, qui ont reçu le Prix Droits et Libertés 2017 pour leur contribution au développement des connaissances en matière de gouvernance autochtone en protection de la jeunesse, un domaine qui reste encore peu documenté dans le milieu francophone autochtone depuis près d’une dizaine d’années. Leurs prises de position ont permis entre autres de reconnaître, pour la première fois au Québec, les traditions juridiques autochtones, notamment l’adoption coutumière.
     
    Décerné depuis 1988, à l’occasion de la Journée internationale des droits de la personne, qui marque l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’Homme le 10 décembre 1948, le Prix Droits et Libertés vise à souligner le travail exceptionnel de personnes et d’organismes dont les réalisations contribuent à la défense et à la promotion des droits de la personne au Québec. La Commission a choisi cette année le thème des droits des peuples autochtones afin de souligner le dixième anniversaire de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.
     
    Diffuseur : CDPDJ
    Consulter la nouvelle
  • 2017-11-27 - Lancement du site internet du Chantier 6. Justice et médias
    Les médias transmettent au public l’information qui émane des cours de justice, notamment les diverses étapes d’un procès ou encore les nouvelles directives émises par les tribunaux. En outre, ils vulgarisent et expliquent certaines décisions rendues par la cour. De son côté, les activités de l’institution judiciaire et les nombreux procès qui se déroulent chaque jour dans les cours de justice permettent aux médias d’alimenter leur tribune. Néanmoins, malgré cette dynamique qui unit la justice et les médias, des problèmes nuisant à cette relation mutuelle sont soulevés de part et d’autre. Le principal a trait au difficile équilibre entre le droit des justiciables à un procès équitable, d’une part, et la liberté d’expression des médias et le droit du public à l’information d’autre part. Le chantier Justice et médias vise à mieux comprendre l’état de la communication judiciaire au Québec, grâce à un éclairage international et multidisciplinaire, et à favoriser des bonnes pratiques dans ce domaine, en collaboration avec ses partenaires des médias et de l’institution judiciaire.
     
     
    Diffuseur : Openum
    Consulter la nouvelle
  • 2017-10-25 - Lancement du site internet du Chantier 4. Lisibilité des lois et des contrats
    86 % des citoyens québécois reconnaissent que les lois sont difficiles ou très difficiles à lire. Pourtant, des efforts importants ont permis, à certaines époques, la production de législations ou de contrats types dont les termes pouvaient être facilement compris dans un effort de démocratisation de la forme juridique : le Code de travail, la Loi sur la protection du consommateur, la Loi sur la protection de la jeunesse, etc. Le projet pilote vise la réécriture d’une loi reconnue technique et complexe ou de certains contrats nommés dans des termes accessibles et proches du langage courant.
     
    Diffuseur : Openum
    Consulter la nouvelle
  • 2017-07-04 - Lancement du site internet du Chantier 13. Mandats et régimes de protection
    Le mandat de protection est un acte juridique dont la popularité est croissante, notamment en raison du vieillissement démographique. L’homologation d’un tel mandat occasionne cependant des difficultés en raison de son caractère entièrement privé, contrairement aux régimes de protection comme la tutelle et la curatelle. Alors que le curateur public offre des services d’information et d’assistance aux tuteurs et aux curateurs privés dont il surveille l’administration, rien de tel n’est prévu pour les mandataires. L’absence d’implication du curateur public peut avoir pour conséquence que le mandataire use de ses pouvoirs de façon inadéquate en raison de son ignorance ou qu’il abuse de ses pouvoirs. Le mandataire peut également se retrouver démuni devant certaines situations. L’objectif de notre recherche est de vérifier les représentations du rôle de mandataire qu’ont les mandataires en fonction.
     
    Diffuseur : Openum
    Consulter la nouvelle
  • 2017-06-07 - Lancement du site internet du chantier 11. Les praticiens et les modes privés de prévention et règlement des différends
    Notre chantier s’insère dans les réflexions concernant la justice participative, l’étude de ses fondements, son cadre juridique ainsi que ses pratiques sur le terrain. La justice participative est une culture de règlement des différends qui implique une évolution du profil de compétence pour le juriste. La réforme du Code de procédure civile du Québec participe à ce changement de culture en misant sur la prévention des différends en amont du procès et leur règlement par des méthodes empreintes d’esprit de justice et qui favorisent la participation des personnes. Nos travaux de recherche accompagneront ce virage culturel puisque nous étudierons l’évolution des pratiques juridiques et de l’identité des professionnels du droit.
     
     
    Diffuseur : Openum
    Consulter la nouvelle
  • 2016-09-14 - Communiqué de lancement « Faire de la justice un projet collectif »
    Diffuseur : Centre de recherche en droit public/Université de Montréal
    Consulter le document (pdf )
  • 2016-09-13 - Lancement du site internet du Chantier 1. L’autoreprésentation et le plaideur citoyen
    Le phénomène de la représentation sans avocat devant les tribunaux est bien connu. Dès 1996, il faisait l'objet d'un atelier organisé à l'occasion du Congrès du Barreau. Il interpelle les initiateurs des Centres de justice de proximité qui offrent, par le biais de juristes, des informations en matière familiale et civiles. La pratique du "citoyen-plaideur" est également expérimentée au sein du système judiciaire britannique, qui a spécifiquement instaurée cette pratique devant les tribunaux locaux réformés en tribunaux de comté (tribunaux de première instance). Le projet envisagé vise l'établissement d'un projet-pilote de soutien et de suivi des citoyens-plaideurs et son évaluation, dans le district de Montréal.
     
    Diffuseur : Openum
    Consulter la nouvelle
  • 2016-02-25 - Communiqué du Forum québécois sur l'accès à la justice civile et familiale
    Maintenant regroupés au sein du Forum québécois sur l'accès à la justice civile et familiale, une vingtaine d'intervenants et d'organismes du milieu juridique québécois annoncent la mise en commun de leurs efforts pour collaborer à l'amélioration de l'accès à la justice civile et familiale. Diffuseur : CISION
    Consulter la nouvelle
REVUES DE PRESSE