Chantier 14 : Des institutions innues de protection de la jeunesse

Partenariat

La surreprésentation des enfants autochtones au sein du système de protection de la jeunesse et le placement de ces enfants dans des foyers non autochtones constituent des problèmes récurrents qui affectent la vitalité et le renouvellement des communautés autochtones.

Les chercheurs ont déjà entrepris des travaux visant à mieux connaître les pratiques innues relatives à l’éducation des enfants, à l’adoption coutumière et aux séjours thérapeutiques sur le territoire, pratiques qui sont actuellement marginalisées, ignorées ou parfois combattues par les institutions québécoises de protection de la jeunesse. Le présent projet viserait à élaborer, en collaboration avec Uauitshitun, le centre de services sociaux de la communauté innue d’Uashat mak Mani-Utenam (Sept-Îles et Malioténam), un cadre juridique institutionnel qui permettrait à ces particularités innues de trouver leur pleine expression dans le cadre d’un système innu de protection de la jeunesse qui serait appelé à se substituer au système québécois, dans le cadre de l’article 37.5 de la Loi sur la protection de la jeunesse.

Chercheurs

Sébastien Grammond

Sébastien Grammond

Chercheur
Faculté de droit
Université d'Ottawa

Site web
Christiane Guay

Christiane Guay

Chercheure
Département de travail social
Université du Québec en Outaouais

Site web